phytotherapie-img-mirror

Conseils en phyto & aromathérapie

Médecine naturelle et millénaire basée sur un usage précis et rigoureux de plantes médicinales et de leurs extraits.

On utilise les principes actifs des plantes pour prévenir ou soigner certaines problématiques, maladies mais également sur le plan esthétique.  Les plantes constituent une réponse de choix pour fournir, de façon naturelle, à l’organisme les substances nécessaires pour maintenir son équilibre vital.

Aromathérapie

Son histoire

Dans l’histoire de la médecine, au moins jusqu’au XVIe siècle, l’histoire de l’aromathérapie se confond en grande partie avec celle de la phytothérapie.

Si l’on retrouve les traces de méthodes de distillation ou d’extraction, en Chine ou en Inde, datant de plusieurs millénaires, c’est en Égypte que leur utilisation a été avérée. Les Romains les utilisèrent aussi sous forme d’onguents gras.

On attribue au médecin alchimiste persan l’invention, au Xe siècle, de l’alambic. Les procédés d’extractions s’améliorèrent par la suite, les pharmacopées les utilisant surtout après le XVIe siècle.

Mais, c’est à la fin du XIXe siècle, en France, que commence l’histoire moderne de l’aromathérapie. C’est alors qu’on a prouvé scientifiquement la capacité des huiles essentielles à neutraliser les bactéries (vers la même époque, on découvrait les antibiotiques, ce qui a eu pour effet d’écarter l’aromathérapie du champ de la médecine). On doit à René-Maurice Gattefossé, dans les années 30, la première utilisation du terme aromathérapie. En effet, ce chimiste consacra toutes ses recherches aux propriétés des huiles essentielles après une sévère brûlure aux mains qu’il soigna par hasard avec de l’huile essentielle de lavande vraie.

C’est le Dct. Jean Valnet qui vulgarisa l’incroyable puissance thérapeutique des huiles essentielles en publiant des ouvrages de référence. Ils sont tous les deux considérés comme les pères de l’aromathérapie moderne.

En pratique

L’huile essentielle est une essence volatile extraite de plantes aromatiques par la distillation par entraînement à la vapeur d’eau. On utilise les sommités fleuries, feuilles, les graines ou fruits, les racines, le bois, le rhizome, l’écorce, ou la résine. Tout ce qui peut être extrait sous forme de liquide. Bien qu’on les appelle “huiles”, ces substances ne contiennent aucun corps gras.

L’aromathérapie consiste à utiliser les huiles essentielles dans le but d’améliorer le bien-être d’un individu. On compte environ 4 000 espèces de plantes d’où l’on extrait des huiles essentielles utilisées en aromathérapie.

L’aromathérapie figure parmi les outils dont dispose les aromathérapeutes, aromatologues et les naturopathes.

Le mode d’action des huiles essentielles se manifeste de différentes manières et montre une importante diversité. Elles sont bactéricides, anti-virales, antifongiques. Elles sont très utiles contre les affections (problèmes de la sphère ORL), les troubles digestifs, problèmes de sommeil, douleurs diverses, problèmes liés au cycle menstruel et à la ménopause. Certaines huiles essentielles ont également une action bienfaisante sur le plan psycho-émotionnel et pour contrer le stress et l’anxiété, et tous les troubles liés à la gestion des émotions. On parle alors d’Aromathérapie subtile.

Selon les plantes et les troubles à traiter, les huiles essentielles peuvent être administrées de différentes façons : voie orale, voie respiratoire (inhalation, olfaction, diffusion), voie rectale, voie cutanée (massage).

Phytothérapie

Qu'est ce que la phytothérapie ?

Médecine naturelle et millénaire basée sur un usage précis et rigoureux de plantes médicinales et de leurs extraits. On utilise les principes actifs des plantes pour prévenir ou soigner certaines problématiques, maladies mais également sur le plan esthétique. Les plantes constituent une réponse de choix pour fournir, de façon naturelle, à l’organisme les substances nécessaires pour maintenir son équilibre vital.

Les médecines traditionnelles (chinoise, indienne, sud-américaine, africaine…) sont riches d’une expérience accumulée depuis les temps les plus anciens.

Nous pratiquons une approche holistique, la phytothérapie nous semble d’autant plus efficace lorsqu’elle est associée à d’autres techniques (gestion du stress, massage, aromathérapie…). En effet, le fait de pouvoir équilibrer les terrains et de proposer en même temps différentes approches permet d’obtenir d’excellents résultats car on s’adresse à la fois au corps et à ses processus physiologiques, ainsi qu’à l’esprit que ce soit au niveau du conscient ou de l’inconscient.

Nous nous attachons, in fine, plus à rechercher et traiter les causes que les symptômes.

Les soins par les plantes peuvent être administrés par voie interne (Infusion, Décoction, de plantes, Macérations, bouillon de plantes, plantes en poudre, teinture mère…) ou externe (Cataclasme, masque …)…. Toutes les préparations de plantes répondent à des critères bien précis.

Chaque plante peut avoir plusieurs propriétés. Mais savoir quelle plante employer dans quel traitement ne suffit pas. Il est important de connaître quelle partie de la plante utiliser. Il est donc important de bien connaître les plantes et de savoir dans quel milieu – environnement, saison, etc. – les récolter pour optimiser leur utilisation lors des soins Internes.

Son histoire

L’utilisation des plantes médicinales remonteraient à 3000 ans avant J.-C., à l’époque les sumériens utilisaient des décoctions de plantes pour soigner, des tablettes d’argiles gravées ont témoigné de l’utilisation de plusieurs centaines de plantes médicinales.

Le Papyrus Ebers, du XVIe siècle av. J.-C. est le premier recueil connu consacré aux plantes médicinales. Les Grecs et les Romains utilisaient également de nombreuses plantes.En Europe, les plantes représentent l’essentiel de la pharmacopée jusqu’à la fin du XIXe siècle Cependant, vers la fin du XIXe siècle, elle a connu un rapide déclin en Occident avec l’avènement de la médecine scientifique et l’apparition des médicaments modernes et l’avènement de la chimie moderne.

À l’origine de la phytothérapie moderne, on trouve des disciplines telles que la botanique ou l’herboristerie.

Les séances –  sur rendez-vous uniquement – sont assurées par Léonard ANSON.

Pour plus de renseignements sur les séances et tarifs, nous contacter.

Formations

  • Formation en Naturopathie de 2001 à 2006 (certificat de praticien en santé délivré par Marie-Antoinette Litzler)
  • Formation à l’Ecole des Plantes de Lyon de 2013 à 2015
  • Formation en Bioénergie 2016-2017 (Acmos – 240 heures)
  • Formation en phytembryothérapie en 2012 et 2013 (La royale – 48 heures )
  • Formation en Géobiologie Scientifique en 2017 (Vincent Gassies – 35 heures)

Savoirs acquis et savoir-faire développés

  • Alimentation, nutrition, diététique
  • Principaux concepts de médecine chinoise
  • Kinésiologie, Morphopsychologie
  • Massages énergétiques : équilibrage énergétique, réflexologie, palper rouler, drainage lymphatique
  • Physiologie des organes, Pathologie, Symptomatologie, Anatomie, Chimie
  • Aromathérapie, Phytothérapie, Botanique, chimie verte
  • Maniement de l’antenne de Lécher
  • Agressions de l’environnement